ACTEURS POLITIQUES

La défense et la sécurité font intervenir des acteurs autres que les FDS ; la mission du CHEDS, ainsi que son approche sécurité humaine lui font cibler des acteurs politiques tels les députés, les collectivités territoriales, etc. 

 

    PROGRAMME DÉPUTÉS   

  • Le Programme Député, Défense, Sécurité et Paix (P2DSP)

 Il ambitionne de contribuer à l’implication  du Député dans les questions de défense et de sécurité ; il s’agit également de renforcer les relations entre l’Exécutif et le Législatif, par la mise à la disposition des membres de la Commission Défense et sécurité de l’Assemblée nationale des clés et outils leur permettant de mieux jouer leur rôle dans le processus de sécurité conformément à ses nouvelles exigences, à travers des activités de formation courte, des espaces d’échanges et des visites de terrain.

Ce programme a été lancé en mai 2015 à l’intention de la XIIe législature.

La phase 2 est lancée à l’intention des  députés de la XIIIe législature depuis le dernier trimestre de 2018. 

 

♦ Visite à l’Etat-major général des Armées 

Dans le cadre du Programme Député, Défense, Sécurité et Paix (P2DSP) du Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité (CHEDS), une visite à l’Etat-Major général des Armées a été organisée au profit des parlementaires de la XIIIème Législature, le mercredi 12 septembre 2018.

L’objectif était double :

  • permettre aux Honorables députés d’être mieux familiarisés avec les concepts et thèmes pertinents de la défense et de la sécurité ;
  • renforcer la compréhension de la mission des Forces armées dans le cadre des risques, défis et menaces actuels.

Cette visite qui marque le démarrage du P2DSP pour cette législature, a débuté par une audience accordée par le Sous-Chef d’Etat-Major général des Armées (Sous-CEMGA), l’Amiral Cheikh Bara CISSOKO, aux Présidents de commissions ainsi qu’aux responsables du programme.

Ensuite, la vingtaine de députés ont suivi avec intérêt les communications des officiers sénégalais avant de s’engager dans les débats.

Les discussions ont porté sur les menaces et défis sécuritaires de l’heure qui imposent une posture spécifique aux FDS, reposant sur un concept de défense holistique et des moyens humains, matériels et financiers importants. Les FDS du Sénégal encouragent les interactions avec les représentants du peuple que sont les députés. 

Ceux çi en appellent à plus de dialogue avec l’Armée qui ne doit plus être « la Grande muette ». Il est important de mieux connaitre les FDS, leurs missions et surtout leurs besoins.

Les députés sont conscients des défis et s’engagent à soutenir les initiatives de l’Armée pour renforcer la défense et la sécurité et réaliser le plan 2025 ! Ils estiment que le concept Armée Nation devrait être revitalisé et mieux connu des sénégalais.

Les communications de haute facture, la pertinence des débats ont contribué à faire de cette rencontre qui a duré plus de 4 heures un réel succès à renouveler.

Les réponses actuelles des Forces armées aux défis de l’heure ainsi que sa projection vers le futur avec le concept armée 2025 ont été reconnues.

Les députés se sont réjouis de l’organisation de cette visite et ont été séduits par la qualité des présentations faites. Elles leur ont permis de mieux comprendre, l’organisation, le fonctionnement et les « difficultés » auxquelles sont confrontées les Armées.

A cet effet, ils ont suggéré l’institutionnalisation de ce genre de rencontre entre les parlementaires et les Forces de Défense et de Sécurité (FDS).

  • Perspectives

Pour l’exercice 2019-2021, un programme sera mis en œuvre au profit des Députés de la XIIIe législature. 

Lien revue publiée par l’ASSNAT

 

    PROGRAMME COLLECTIVITÉS TERRITORIALES, DÉFENSE, SÉCURITÉ ET PAIX (PCTDSP)   

 

Le lancement est prévu pour le 2éme semestre de 2019